Page 1 - L'apaisement du Stress et des Douleurs par l'Autopersuasion

Régulièrement, je partagerai sur cette page des proverbes ou/et des textes tirés d'Écris, de Romans... divers et variés qui auront un lien avec le stress et certaines douleurs chroniques. De temps en temps, je donnerais des astuces pour atténuer ces phénomènes qui empoissonnent notre quotidien !!!

Afin de mener à bien ce projet d'aide à l'atténuation du stress, je m'inspirerai entre autres de l'écrivain Dale Carnegie1. Qui a écris "Comment dominer le stress et les soucis". Par contre, je vous conseille de le lire. Car il peut améliorer votre qualité de vie et j'en suis sûre, que pour certains d'entre vous, il deviendra votre livre de chevet !!!

La méthode Coué2, ne sera pas résumée, car beaucoup de livres et de site en parlent,  mais me sera toute de même une aide précieuse, car elle fournit les clés pour se sentir de mieux en mieux et de jour en jour !!! C'est à travers mon expérience avec cette méthode entre autres et surtout la mienne que j'ai baptisé "la méthode d'autopersuasion" que je vous guiderais vers la maîtrise de soi-même.

N'étant pas écrivain et étant donné que j'écris ce blog de jour en jour, je serais amenée régulièrement à faire des corrections. Merci de votre compréhension

PS : N'oubliez pas d'aller au bas de page pour laisser vos commentaires - merci


 

A -  La gestion du stress

a) - Le stress : Vivre "Ce Jour" avant l'autre 

Persuadez-vous que ce qui va suivre, vous sera d'une grande aide. Que cette méthode collaborera à apaiser vos angoisses, votre stress, vos peines ou encore vos douleurs.

 

 

Le stress 1
 
Le stress 2

 

 

Photos le stress n°1 et n°2, tous deux nous démontrent qu'il faut vivre "l'instant présent", pleinement. Certes dans notre société actuelle, nous sommes dans l'obligation d'anticiper notre destinée, pour la rendre, si possible, meilleure. Mais nous pouvons le faire sans pour autant négliger cette étape "Ici et maintenant". Cet instant présent s'insère entre notre passé et notre avenir. Subsister dans l’instant présent nous préserverait une "vie souhaitable" par opposition à « vivre dans le passé » ou « s’inquiéter de l’avenir ».

  • Quand nous faisons un bond en arrière par la pensée, nous ouvrons des portes incapables de filtrer nos souvenirs qu'ils aient été bons ou mauvais. Lorsque ces derniers refont surface, le stress s'empare de nous et de notre instant présent celui qu'on aurait dû vivre dans l'accalmie, ne devient plus qu'appréhension et angoisse.
  • Quand nous nous inquiétons de l'avenir, nous ne pouvons que peindre une image, puisque nulle ne peut connaître ce que sera "notre demain".  Même si nous nous efforçons d'enjoliver, cette représentation du futur, elle devient malgré tout "préoccupante", car elle nous plonge dans un tourment qui nous empêche de vivre parfaitement notre instant présent. 


Bien que mes croyances soient encore à mon âge sur un palier en attente, certains versés de la bible me permettent d'appliquer leur sens. Comme cette expression devenue proverbiale et qui se trouve dans le Nouveau Testament.  : 

  • "A chaque jour, suffit sa peine." - Ecris selon Saint-Mathieu (6:34)


Que je définis par : 

  • "Il y a assez à construire dans notre quotidien pour s'apitoyer sur notre passé et pour se préoccuper de notre avenir. Car notre présent sera le fil conducteur de notre futur. D'où l'importance de vivre au jour le jour. " - Ecris selon moi Corinne Mayer

 

 

b) - Astuces 1 pour calmer le stress 

Astuce 1
Photos astuce 1 stress

c) - Astuce 2 : Se poser les bonnes questions



Lorsque vous vous réveillez le matin, et afin d'améliorer la qualité de vie de ce jour, posez-vous les bonnes questions :
 

  • Suis-je prêt à vivre cette journée pleinement sans penser à ce qu'aurait pu être hier ou ce que sera demain ?
  • Suis-je prêt à ne pas reporter à demain ce que je peux faire ce jour même ?
  • Suis-je prêt à mettre des barrières étanches afin de filtrer toutes tentatives du "si j'avais su, hier" ou du "je reporte à demain" ?


Car le regret du passé et la procrastination sont des actions qui activent le "Stress" et le "mal-être"
 

  • Le regret : est une réaction émotionnelle consciencieuse et négative concernant des actes et comportements personnels du passé...
  • La procrastination : est une tendance à remettre systématiquement au lendemain des actions (qu’elles soient limitées à un domaine précis de la vie quotidienne ou non). Le « retardataire chronique », appelé procrastinateur, n’arrive pas à se « mettre au travail », surtout lorsque cela ne lui procure pas de satisfaction immédiate. Ce phénomène peut accroitre le stress puisqu'il devient le lendemain le regret du jour...

Et ainsi de suite... !!! 

 

N'oubliez pas et surtout pensez-y !!!

"Le regret engendre la détresse. Je n'aurais pas dû est le début et le fond de la détresse."

Le grand jeu de Céline Minard

  •  
  • Lorsque vous aurez réponse à vos questions, notez-les. Et commencer a affronter votre journée pleinement. Pour ne pas vous égarer d'aujourd'hui, notez un ou des mots, dans un support ou un lieu où vous êtes certain de le voir plusieurs fois par jour. Cette astuce vous permettre de vous rappeler que vous êtes "Ici et maintenant".

 

Astuce 2

Notez chez vous  en vue, un mot ou des groupes de mots vous rappelant que vous devez vivre pleinement l'instant présent

(Je vous autorise à copier ou à imprimer l'image ci-dessus)

c) - Astuce 3 :  en 3 étapes, méthode mise au point par Willis Haviland Carrier3

- Tout d'abord prenons le temps de médité sur la philosophie de Lin Yutang4 qu'il a exprimé dans l'Importance de vivre (voilà encore un ouvrage que je dois absolument avoir dans ma bibliothéque) : 

  • "La vraie sérénité ne peut résuter que de l'acceptation  de l'inévitable."

- Ensuite parlons de cette astuce que notre ingénieur Willis Carrier nous offre afin de remédier à une situtation très stressante : attention je ne vous parle pas du stress provoqué par la perte d'un proche, ou par une maladie grave. Mais du stress que l'on rencontre constamment dans la vie de tous les jours, au boulot, à la maison etc.

  • L'étape 1 : Envisager le pire
  • L'étape 2 : Préparez-vous à accepter le pire
  • L'étape 3 : Tirez parti du pire

- Pour comprendre ces trois étapes je vais vous donner un exemple personnel vécu :

À l'époque quand j'étais prestataire de services en secrétariat à distance. Mon comptable en période de bilan m'avait confié de la saisie comptable de ces clients afin d'avancer son travail. Cela faisait plusieurs années qu'on collaborait, ainsi.

Mais voilà cette fois-là, j'étais moi-même charrette, j'ai donc employé une amie pour la période. Je lui ai tout de même confié que les plus petits dossiers. Sûre, de ses compétences, vu le poste qu'elle occupait à mi-temps de secrétaire comptable pour une entreprise de PAO. Le premier dossier qu'elle m'avait terminé de saisir, je n'ai pas eu le temps de le vérifier. Oh ! qu'elle erreur monumentale de débutante. Je le rends donc tel quelle à mon client. 


Pata traque !!! Cette négligence de ma part devient le pire de mes cauchemars en espace de quelques heures. Elle avait confondu le débit et le crédit, donc elle avait saisi tout à l'envers, ce qui rendait un bilan déficite. L'angoisse s'empresse de moi, je sais que cette erreur serra très lourde de conséquence pour mon entreprise. Je suis pliée en deux tant le stress grignotte mon estomac. Mais très rapidement, mon discernement m'interpela pour me dire que ce n'était pas en me tourmentant sans cesse que j'allais trouver le moyen de m'en sortir. Je me suis rappelée qu'il existait une méthode que j'ai rapidement appliquée et depuis j'essaie de l'employer à chaque contrariété.



1 - Envisager le pire - J'ai procède à une analyse minutieuse et honnête de la situation. Puis j'ai déterminé quelles seraient les pires répercussions de mon laxisme :

  • Je ne serais pas payé pour ce dossier
  • ​Je vais devoir payer pour mon erreur
  • Il va me reprendre les autres dossiers non encore saisis
  • Je vais perdre le client définitivement.

2 - Préparez-vous à accepter le pire - Après avoir ainsi envisagé les pires conséquences, je me résignais à les accepter au cas où cela deviendrait nécessaire :

  • Je ne serais pas payé pour ce dossier. Du moment qu'il y a faute c'est normal, j'aurais du vérifer. Je n'ai cas m'en prendre à moi-même. Mais une chose est sûre, avertie je ne referais plus la même erreur.
  • Le client, de mon client pressé par le devoir qui lui oblige, voudra peut-être, être indemnisé pour les pénalités de retard qu'il encourt. Je payerai s'il le faut.
  • S'il me reprend tous les dossiers cela vaudra dire qu'il n'a plus confiance en moi. Or, il faudra que je trouve un moyen de retrouver sa confiance peut-être en insistant que c'est ma première erreur.
  • Si je perds le client définitivement, je perds également une bonne partie de mon chiffre d'affaires. Qui sera en répercussion chaque année. Il faudra que je trouve coûte que coûte un autre client aussi important voir plus. 

"Et c'est en acceptant ces conséquences extrêmes que mon stress avait disparu et me sentis beaucoup plus détendu."

3 - Tirez parti du pire - À partir de cet instant, je devais, calmement prendre tout mon temps et toute mon énergie à la recherche d'un moyen d'atténuer ces conséquences que mentalement, j'avais déjà accepté :

  • Pourquoi ne pas essayer de mettre les bouchers doubles, quitte à travailler cette nuit pour refaire la saisie de ce dossier. Je pourrais alors le rendre demain matin à la première heure. Certes, mon client aura passé une mauvaise nuit, mais aura au moins une bonne nouvelle dès le réveil. Et du coup, je pourrais continuer la saisie des autres dossiers et les années suivantes mon client continuera de me confier les dossiers. Et ainsi tout rentrera dans l'ordre.
  • ​Ou alors, y a-t-il une possibilité de remédier à la saisie déjà faite en faisant une manipulation sur le logiciel (nouvelle version donc j'en connaîs pas trop les possibilités) afin d'inverser toutes les écritures. Je ne l'ai jamais fait, mais je me dois d'essayer, d'ailleurs, je n'ai plus rien à perdre. Et à ma grande joie, cette solution fut la bonne, car en même pas 1h la recherche et les manipulations ont été fortuites.

Tout rentra dans l'ordre, j'ai même eu des félicitations de mon client qui me confia par la suite plus de dossiers. J'ai été également d'autant plus fière, car étant lui aussi novice à la nouvelle version du logiciel, il ne connaissait pas la manipulation d'inversement des écritures. Donc j'ai dû le former.

  • La morale de cette histoire, ne jamais stresser avant même de trouver la solution au problème. Certes, ce n'est pas tous les problèmes qui trouvent "solution". C'est pourquoi, il faut adopter le principe du "Préparez-vous à accepter le pire", ainsi le stress sera moins conséquent.

 

 

B -  L'autosuggestion5, L'autopersuasion6

a) - L'autosuggestion : je ne m'étalerais pas sur l'autosuggestion, car le livre sur " la méthode Coué " est si bien détaillé et expliqué. Je vous renvoie donc vers l'acquisition de celui-ci (Petit conseil pour cet achat : la méthode de la collection "Pour les Nuls" écrit par Luc Teyssier d'Orfeuil et Jean-Pierre Magnes, a été un bon conducteur pour moi).

b) - L'autopersuasion : est une méthode que je pratique tous les jours depuis un peu plus de 2 ans. Sans l'avoir étudié, car 1 seul, exemple de cette procédure me fut donné par un gynécologue. Mais ma persévérance et mon vouloir suffirent pour m'aider à la développer et à l'exploiter. Aujourd'hui encore, elle est mon guide et mon remède pour toutes nécessité. En effet, je l'utilise à bon escient sur moi-même lors de stress ou de douleur intense. Elle est si efficace que je vous citerai des exemples.

Mais pour le moment, revenons en arrière pour vous raconter la petite histoire de ce Gynécologue pour qui aujourd'hui ma reconnaissance est grande. Nous sommes donc en juin 1984, j'avais tout juste 20 ans. Mon ex-mari Thierry et moi-même venions juste de nous installer à Brest près du Pont de Recouvrance où une partie de sa famille y est et était originaire. Nous avions quitté Marseille, tout juste 1 mois après une intervention chirurgicale : d'un kyste à l'ovaire droit. À la demande de mon chirurgien de l'hôpital de la Conception, un suivi devait être fait dans les 30 à 40 jours à compter de la date d'opération. Mon Beau-Papa de l'époque m'indiqua le nom de son généraliste exerçant au CHU de Brest. 
En compagnie de mon ex, nous sommes reçus assez rapidement. Après avoir exposé les raisons de ma visite, le docteur me répond du tac au tac :

- "Mais chère petite madame, croyez-vous qu'il était nécessaire de vous effectuer cette opération, car il ne faut pas oublier que les médecins marseillais, se sont tous des poètes, ils ont le soleil qui leur tape sur la tête." - Une phrase que je n'oublierai jamais.

Mon ex me regarda d'un air stupéfié, moi, j'en était abasourdi ! Puis le médecin se leva et se dirigea vers une porte donnant sur autre bureau. Nous l'entendons chouchouter à une autre personne. Il revient 2 mn plus tard. S'adresse directement à Thierry pour lui dit que son confrère obstétricien allait me recevoir entre deux clients. 
Nous avons tout juste eu le temps de monter mon dossier. Puis de nous acquitter de la consultation qui pour moi était plus un rendez-vous de conseil qu'une visite proprement dite. 
Bref, nous voilà installés face à un gynécologue. Autant, les propos du généraliste nous avaient choqués. Autant notre nouvel interlocuteur, lui nous causa l'envie de rire aux éclats et de fuir !!! Je me souviens d'avoir dit dans ma tête : " mais c'est quoi ce délire. Mais que nous raconte-t-il celui-là ?"

Il ne faut surtout pas oublier que j'étais très jeune. Pour moi, tous discours sortant du cadre de mon éducation à l'époque, me choquait. Et donc, voilà ce qu'il nous narra après une visite rapide médicale et le récit de ma petite histoire :

- "Savez-vous que la douleur, peut-être domptée ?"

Nous, très à l'écoute, bouches ouvertes, yeux écarquillés et l'ouïe en effervescence, nous attendons la suite de son récit et à quelques mots près, voilà ce qu'il nous partage :

- "Pour mieux vous faire comprendre, je vais vous donnez un simple exemple : imaginez-vous, d'avoir une grosse rage de dents, il est tard et impossible de consulter. Votre douleur est si intense que vous ne savez plus quoi faire pour apaiser ce mal. Et bien, ce que je vais vous expliquez, marche à 99 % des cas.

  • Allongez-vous, tête côté douleur, joue posée sur votre oreiller. Serrez vos dents légèrement en appuyant un peu dessus, aidée de votre main positionnée sous le coussin. À ce moment-là, dites-vous avec persuasion, venant de vos tripes bien évidemment, que la souffrance est un plaisir et non un supplice. Répétez-vous cette phrase à plusieurs reprises. Puis cherchez là, cette douleur nommée plaisir. Vous verrez que dans les proches minutes qui suivent, elle aura disparu. Cela s'appelle de l'autopersuasion. Parce que, pendant l'exercice, vous vous êtes convaincus que la douleur était une béatitude. Essayez un jour, ça marche pour toutes les douleurs physiques ou morales."

Quelque minute après cette visite, nous avions quitté l'hôpital dans un état d'euphorie !!! Nous n'avons jamais plus vu ces deux grands philosophes, qui pour moi en manques de soleil, devait avoir la pluie qui leur tombe sur la tête. J'en été même à me demander si l'individu de notre deuxième visite n'était pas masochiste. Quelle andouille j'étais d'avoir douté de lui !!! Vous allez comprendre plus bas, pourquoi je me traite ainsi.

Oh ! Pauvre d'eux, ils devaient et ont encore certainement les oreilles qui sifflent, car depuis je ne cesse d'en parler. Pendant plusieurs années, pour en rire et en faire une histoire à raconter. Aujourd'hui depuis 2 bonnes années, je les remercie, d'avoir ouvert le chemin qui m'a conduit à développer cette philosophie de l'autopersuasion. Le généraliste pour m'avoir guidé jusqu'à son confrère et l'obstétricien pour m'avoir donné un simple exemple très efficace.

Je regrette de ne pas avoir exploité cette méthode depuis le début. Étant donné qu'elle aurait été nécessaire à l'apaisement de ma fibromyalgie7, bien plus tôt. D'autant plus, qu'en 1985, j'ai eu l'occasion de l'appliquer sur moi, pour le même exemple. 

En effet, tout juste, un jour avant de passer mon permis de conduire, une grosse crise de dents me rappela que peut-être cette histoire saugrenue aller enfin faire ses preuves. Il fallait absolument que je m'en persuade. La douleur persistait depuis une bonne demi-journée. Le soir en rentrant du travail, le mal encore trop excessive, je me décide d'appliquer cette méthode. Je ne voulais en aucun cas manquer ma convocation du lendement, à la présentation du permis. Chrono en main, je m'allonge donc sur mon lit et m'applique avec conviction, pour me persuader que ce mal n'est que bien-être. 15 mn après ma rage n'était plus qu'un mauvais souvenir... 


Mais hélas, je n'avais pas encore d'autres exemples, pour me convaincre que cette approche était loin d'être une coïncidence. Ce n'est que 29 ans plus tard que je réalise enfin le pouvoir de cette autopersuasion.

 

c) - Astuce pour le stress et les douleurs : Prévoir pour ce moment rien qu'à vous, au moins une bonne 1/2 heure. Vous pouvez vous accompagner d'une musique douce, ce n'est que mieux. (Attention cet exercice est efficace pour les stress du quotidien, si évidemment, toutes les étapes sont correctement exécutées... Pour tous les autres stress plus importants, je vous le conseille également. Car il pourra vous apaiser. Mais aussi, peut-être vous aidera-t-il à mieux affronter les minutes voir les jours à venir ?)

  • Allongez-vous sur le dos. N'hésitez pas à vous servir de coussins pour vous mettre dans une position bien confortable "cocooning". Afin d'éviter de cambrer, plier les jambes, pieds à plat. Placer vos mains sur le plexus solaire (voir photo ci-contre) et fermer les yeux. Cette position sur la même pour le apaiser le stress et la douleur

*Le stress :

  1. Commencez par analyser les raisons qui vous mettent en état de stress. Même si c'est trop difficile, laissez passer les images dans votre tête. Si vous avez envie de pleurer, faites-le, cela sera bénéfique pour vous. Ne faire la suite que quand vous vous sentirez totalement prêt.
  2. Relaxez-vous en vous "Recentrant" sur vous-même et en "Lâchant Prise" de toutes contraintes. Repositionnez votre corps, si vous le désirez (sans cette étape n°2, l'exercice risque d'être caduc).
  3. Maintenant, tout en gardant les yeux fermés. Prenez un grand bol d'inspiration, gonflez votre ventre, et expirez le plus possible. Faites suivre vos mains en appuyant légèrement sur votre poitrine, comme pour enlever votre mal par l'arrière de votre corps afin de lui tourner le dos définitivement. Recommencez 1 fois. Puis, inspirez par le nez, toujours en gonflant votre ventre, mais cette fois-ci BLOQUEZ l'air, comptez jusqu'à 6 et soufflez en comptant jusqu'à 10. Recommencez 2 fois.
  • Vous êtes prêt à vous autopersuader que ce qui vous angoisse n'a pas lieu d'être.
  • Autopersuadez-vous que toute cause du stress peut-être gérée et réglée.
  • Trouvez-lui des circonstances atténuantes, et persuadez-vous de ces faits.
  • Dites-vous que de toutes les manières dans un futur proche, le motif qui a occasionné ce stress aura disparu et sera oublié.
  • Donnez-vous un exemple sur un stress du passé et souvenez-vous que l'histoire s'est réglée et, est aujourd'hui dans les oubliettes.
  • Dites-vous que le stress d'hier et celui de demain ne doit en aucun cas vous polluer la vie d'aujourd'hui.

Par la suite, lorsque vous aurez maîtrisé ce passage du stress par l'autopersuasion, vous trouverez vous-même les bonnes phrases et les bonnes questions, celles qui vous seront propres, celles qui seront appropriées au stress du moment.


 

Imag1504 2

*La douleur physique : Tout d'abord, parlons de ma petite histoire, qui a bouleversé entièrement ma vie aussi bien personnelle que professionnelle. Depuis quelques années, je souffrais terriblement, de la tête aux pieds. Mais surtout de douleurs diffuses sur les jambes, accompagnées de crampes sur les mollets. Je me disais avoir de la rétention d'eau, mais aussi une mauvaise circulation de sang.

Janvier 2011, les douleurs s'amplifièrent au point de troubler mes nuits qui n'étaient qu'insomnie et au point de perturber mon système nerveux. Mes muscles et ma peau étaient sensibles aux moindres appuis. Mon corps tout entier, pris d'une fatigue intense m'abandonnait totalement. En juin 2011 seulement après plusieurs examens, c'est un rhumatologue qui  diagnostiqua une Fibromyalgie (voir le lexique). "Mais qu'est-ce que c'est ! Doudou, dis donc ?" C'était la première fois que j'entendais parler de cette maladie. À la lecture de la définition, le ciel me tomba sur la tête.

Je savais déjà que ma vie n'allait plus être la même. En vous abrégeant les 4 années qu'on suivit, ma vie ne fut que traitements médicamenteux, cures, kinésithérapies. Ce dernier était à petite dose et ne me faisait aucun bien. En effet, j'habitais un village de montagne et je ne pouvais pas conduire à l'époque. Le kiné se déplaçait pour seulement 10 mn de massage au lieu de 30. Le reste, il les gardait pour ces frais de transport.

Bref, mes souffrances étaient-elles ! Que ma vie ne tenait qu'à un fil. Les médicaments me drogués, mais n'agissaient pas du tout. Ils avaient sur moi des effets secondaires, ils m'ont fait prendre plus de 40 kg. La perte de travail, étant très active, fut la goûte qui fit dévorder le vase. Je ne voyais pratiquement plus personne, car je n'acceptais pas les conseils non avisés. Certaines, me montraient du doigt et marmottaient sur mon compte, dans mon dos. Je me renfermais donc chez moi, car je n'avais plus la force de me justifier, et surtout d'avancer.

Par contre, je m'occupais tout de même d'une association le plus souvent à mon domicile. Car je pense que par anticipation psychologique, je savais qu'elle serait quand même ma porte de sortie.

Nous sommes en début 2015, tant d'années de souffrances, et toujours pas entendues. Tout abandonner n'était pas la solution et baisser les bras non plus. Je me voyais dépérir de jour en jour. Mais où était la femme que j'étais avant la maladie. A force de ressasser mon passé, je revis comme une révélation ce médecin gynécologue qui m'avait raconté cette fameuse histoire (vu plus haut) !!! Sur une courte, méthode d'autopersuasion contre la douleur. Je me souviens également de ma rage de dents où cette méthode avait certainement fait foi. Mais par mes doutes de l'époque, avait été oubliée. Maintenant, je voulais fortement y croire. Il fallait que je l'exerce sur moi encore une fois pour ma fibromyalgie. Je voulais guérir et me battre. Je savais dès lors, que j'étais mon seul secours. Epaulée tout de même par la médecine traditionnelle chinoise : l'acupression, la réflexologie, le Reiki...

Eurêka, maintenant à l'heure où j'écris ce blog, je peux dire que j'ai trouvé le moyen d'apaiser mes douleurs. Grâce à cela, j'ai repris une nouvelle vie professionnelle. J'ai repris une activité, après 2 ans de formations et de surcroît à mon compte, dans le bien-être afin de pouvoir aider mes semblables. Certes, le travail que j'ai fait sur moi a mis du temps, mais si peu par rapport à tout ce que j'ai enduré pendant des années.

 

L' exercice suivant est bénéfique pour toutes les douleurs physiques pas seulement pour la fibromyalgie

 

(attention, il ne guerrit pas, il apaise seulement)
 

  • Toujours les yeux fermés et sans vous presser, scanner, localiser et visualiser (SLV) l'endroit ou les endroits de vos douleurs. Comme la lumière d'un photocopieur, avec votre 3ème œil imaginaire, vous allez scanner étape par étape en aller-retour vos douleurs. Pour cela, partez des pieds à la tête et de la tête aux pieds, arrêtez-vous 2 minutes environs sur le ou les maux à chaque passage.
  • À la première minute, vous allez faire une séance de respiration :
    • Inspire par le nez, en gonflant votre ventre, Soufflez lentement par la bouche.
    • Faire une dernière, inspiration par nez, en gonflant votre ventre, puis bloquez, comptez dans votre tête jusqu'à 6 et soufflez fort en comptant jusqu'à 10.
  • À la deuxième minute, vous allez vous servir de l'autopersuasion :
    • Méditer sur celle-ci
    • Dites-lui gentiment et calmement par la pensée de partir.
    • Persuadez-vous que cette douleur n'a pas lieu d'être.
    • Soufflez pour qu'elle disparaisse
  • Continuez le SLV jusqu'à la douleur suivante, et ainsi de suite.



Pour info :

  • Si la douleur est diffuse dans tout le corps, faire le SLV sur : les pieds, les jambes, les cuisses, le postérieur, le buste, la nuque, le visage, la tête, et recommencer de la tête aux pieds.
  • Si vous vous endormez en cours chemin, que de mieux !!! Cela voudra dire que vos douleurs se sont atténuées et laissent place au sommeil, tant mérité.

A suivre Chapitre 2...


 

 

 

Page 3 - Les étirements

Pourquoi s'étirer tous les matins au réveil, et ce, malgré l'humeur du moment ? Tout simplement parce que votre corps affrontera une meilleure journée. 5 minutes d'étirement attiseront votre plein d'énergie, car vos muscles, votre colonne vertébrale entre autres se sont tassés durant la nuit. Il est donc indispensable de vous auto-discipliner quotidiennement à cette pratique car elle a aussi pour rôle d'oxygéner et d'éliminer les toxines des muscles. De plus vous gagnerez une bonne circulation sanguine, un assouplissement de vos muscles et de vos articulations.

Pensez-y !!! Pour mieux vous motiver,  je vous note quelques exercices ci-dessous. 

  • À savoir : avant chaque étirement faire un exercice de respiration déjà vu en chapitre précédent. Mais il est aussi très important de faire une bonne respiration pendant chaque exercice car une bonne oxygénation, limite l'apparition de l'acide lactique et augmente l'énergie des muscles. 

 

 

Lire la suite

Page 2 - Le sommeil

Le site de L'Institut National du Sommeil et de la Vigilance* (INSV) sera mon guide entre autres, pour vous parler du sommeil en théorie. Par contre toutes les pratiques que vous trouverez dans cette page 2 comme dans la page 1, viennent de mes expériences personnelles. Mes astuces ont été également efficaces sur certains de mes clients.

D'après cet institut et c'est aussi évident, nous passons à peu près le tiers de notre vie à dormir. Cela fait partie intégrante de l'activité fondamentale et obligatoire de notre corps. Nous devons dormir comme nous devons respirer, digérer...

Les activités de notre cerveau, notre respiration, notre pouls, notre tension artérielle, notre température et bien d'autres, commencent à freiner délicatement et progressivement au moment du sommeil lent, jusqu'à l'endormissement total.

La durée moyenne de sommeil est en général pour un adolescent de 8 à 10 h. Pour celle d'un adulte est de 8 h, mais cela dépendra de chaque individu.

En effet, il existe différents besoins comme :

  • le petit dormeur qui lui se contentera de 6h de sommeil
  • le gros dormeur quant à lui aura le besoin de dormir entre 9 à 10 heures

 

 

* Placez votre curseur sur l'intitulé, vous accéderez au site directement .


 

Lire la suite

LEXIQUE

Définition des mots   

D'après Larousse.fr

Définition des groupes de mots

D'après Wikipédia

Biographies

D'après Wikipédia

Lire la suite

Page 1 - L'apaisement du Stress et des Douleurs par l'Autopersuasion

Régulièrement, je partagerai sur cette page des proverbes ou/et des textes tirés d'Écris, de Romans... divers et variés qui auront un lien avec le stress et certaines douleurs chroniques. De temps en temps, je donnerais des astuces pour atténuer ces phénomènes qui empoissonnent notre quotidien !!!

Afin de mener à bien ce projet d'aide à l'atténuation du stress, je m'inspirerai entre autres de l'écrivain Dale Carnegie1. Qui a écris "Comment dominer le stress et les soucis". Par contre, je vous conseille de le lire. Car il peut améliorer votre qualité de vie et j'en suis sûre, que pour certains d'entre vous, il deviendra votre livre de chevet !!!

La méthode Coué2, ne sera pas résumée, car beaucoup de livres et de site en parlent,  mais me sera toute de même une aide précieuse, car elle fournit les clés pour se sentir de mieux en mieux et de jour en jour !!! C'est à travers mon expérience avec cette méthode entre autres et surtout la mienne que j'ai baptisé "la méthode d'autopersuasion" que je vous guiderais vers la maîtrise de soi-même.

N'étant pas écrivain et étant donné que j'écris ce blog de jour en jour, je serais amenée régulièrement à faire des corrections. Merci de votre compréhension

PS : N'oubliez pas d'aller au bas de page pour laisser vos commentaires - merci


 

Lire la suite

 

Votre organisation site internet actualité blog communication

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire